HUGUES PANASSIÉ et le Bulletin du Hot Club de France
Ecoutez autrement les chef-d'œuvres du jazz en lisant la chronique d'Hugues PANASSIÉ
Exactly Like You (1963) GENE AMMONS
Gene Ammons (ts) Richard Wyands (p) Doug Watkins(b) J. C. Heard (d) Ray Barretto (cga)
Hugues Panassié appréciait beaucoup Gene Ammons. Ses meilleurs disques n'ayant pas fait l'objet de chroniques dans le Bulletin du Hot Club de France (période Panassié), nous avons préféré citer le Dictionnaire du Jazz (édition Albin Michel 1987)
AMMONS, GENE

Saxophoniste ténor né le 14 avril 1924 à Chicago, fils du pianiste Albert Ammons. Apprit d’abord la clarinette et le saxo alto. Joua de 1942 à 1944 dans l’orchestre King Colax à Chicago et dans les environs. De 1944 à 1947, fut membre de l’orchestre Billy Eckstine, en 1949, de l’orchestre Woody Herman.
A partir de 1950, dirigea de petits groupements. Un des meilleurs disciples de Lester Young dont il a adopté la sonorité sourde, mate mais son jeu plus simple, plus appuyé sur le temps, fougueux et passionné, rappelle un peu Herschel Evans.
On a parfois classé Gene Ammons parmi les musiciens be-bop mais c’est à peine s’il a emprunté quelques tournures mélodiques à Charlie Parker ; c’est un vrai swingman.

Disques : Hiroshima, St Louis Blues avec Albert Ammons (1947) ; Blowing the blues away avec Billy Eckstine (1944 - G. A. y dialogue avec un autre saxo ténor, Dexter Gordon) ; Exactly like you, Namely you, I sold my heart to the junk man, Just blue blues (1961), sous son nom.